Actualites

Stabat Mater de Poulenc & Messe du Couronnement de Mozart - 16 et 19 mars 2023

Poulenc - Stabat Mater
Mozart - Messe du Couronnement
Jeudi 16 et dimanche 19 mars 2023

Eglise Saint Jean de Montmartre - Paris XVIIIème

PoulencMozartMars2023

Chœurs Phronesis et Elisabeth Brasseur
Orchestre Coruscant
Soprano soliste : Alexandra Gouton
Direction : Sophie Boucheron et Antoine Sebillotte 

Programme

Stabat Mater de Francis Poulenc

Messe du Couronnement de Wolfgang Amadeus Mozart
Kyrie - Gloria - Credo - Sanctus - Benedictus - Agnus Dei

Informations pratiques

Jeudi 16 mars 2023, 20h30
Dimanche 19 mars 2023, 16h00

Eglise Saint Jean de Montmartre
19 rue des Abbesses, 75018 Paris
Métro Abbesses (ligne 12)

Billetterie

Cliquez ici pour accéder à la billetterie en ligne

Tarifs :
1ère catégorie : 35€
2ème catégorie : 25€
Tarif faible visibilité : 5€
Enfant moins de 12 ans : gratuit

Francis Poulenc

Francis Poulenc (1899-1963) fut très tôt initié à la musique par sa mère qui, dès l’âge de 5 ans, l’a mis au piano et lui a fait travailler Mozart, Schubert et Chopin ainsi que les romances à la mode.
Sans être passé par le conservatoire, Poulenc étudie le piano avec le célèbre Ricardo Viñes, grâec auquel il rencontre Erik Satie, futur inspirateur avec Cocteau du Groupe des Six.

Après la mort de ses parents en 1917 il vit chez sa sœur, à Paris où il découvre le milieu intellectuel et littéraire parisien. Il fréquente, en particulier, la librairie: d’Adrienne Monnier, rue de l’Odéon, où il fera la connaissance d’Aragon, Breton, Eluard, Apollinaire, Claudel, Gide, Paul Valéry et de tant d’autres.

Depuis ses études classiques au Lycée Condorcet jusqu’à ses premières années de succès en tant que compositeur, il s’aventure seul dans les œuvres de Debussy, Schubert et Stravinsky, se plonge dans les grands traités de composition, puis perfectionne sa technique de l’écriture chorale et du contrepoint auprès de Charles Koechlin (élève de Gabriel Fauré).

De son intérêt pour les poètes et les peintres de son temps et de son sens aigu de la prosodie naîtront plus tard nombre d’œuvres à partir principalement des textes d’Apollinaire (les Mamelles de Tirésias, 1947) et d’Eluard (le Travail du Peintre, 1956), mais aussi de Max Jacob (Quatre et Cinq poèmes, 1922, 1931), Cocteau (la Voix humaine, 1959), Bernanos (le Dialogue des Carmélites, 1957).
« Je surveille chaque note, fais attention aux bonnes voyelles sur les sons aigus [...] je crois qu’on comprendra tout », écrit-il au baryton Pierre Bernac pendant la composition du Dialogue des Carmélites.

Il prend part au collectif de composition du Groupe des Six (1916-1923), d’où ne sortiront que deux œuvres, Le Gendarme Incompris puis Les Mariés de La Tour Eiffel qui connaissent un franc succès dans les théâtres parisiens.

En 1926, le compositeur donne en concert un cycle de huit chansons paillardes interprétées par Paul Bernac. Les Chansons Gaillardes ouvrent la voie à une collaboration de longue haleine avec le chanteur pour qui il compose près de 90 mélodies.

Cette légèreté fera place à des œuvres plus sérieuses inspirées de sa foi catholique revenue après la perte d’amis proches depuis les années 1930, et un pèlerinage sur les terres de
Rocamadour en 1936. Dès lors, de nouveaux sujets s’ajoutent à sa liste d’inspirations : la religion mais aussi l’angoisse, la mélancolie et la mort. Les œuvres, qui en ressortent, ne seront pourtant pas dénuées d’expressions où perce la joie. Et des notes d’humour.

Le Stabat Mater

Le Stabat Mater a été créé en 1950 par Francis Poulenc en hommage à son ami peintre, décorateur et illustrateur Christian Bérard. Donné la première fois le 13 juin 1951 au Festival de Strasbourg sous la direction de Fritz Munch, avec la soprano Geneviève Moizan. Le texte en latin est attribué au franciscain Jacopone da Todi (1230-1306).

Dans une série d'entretiens réalisés en 1953 avec Claude Rostand, Poulenc confirme son intention dans la composition de l'œuvre. Plutôt qu’un requiem qui lui paraissait trop pompeux, il écrit ce motet en forme de prière intercessionnelle, sur ce texte bouleversant du Stabat maintes fois mis en musique.

En plein travail, il écrit à une amie

[...] Comme l’a très bien dit Claude [Rostand] et comme tu l’as finement noté, il y aura toujours en moi du moine et du voyou. Maintenant j’ai repassé ma robe de bure et suis en plein Stabat (comme un poisson dans l’eau). Tu sais d’ailleurs que je suis aussi sincère dans ma foi sans hurlements messianiques que dans ma sexualité parisienne. Le problème de la personnalité ne se pose jamais pour moi.
Mon ton musical est spontané et en tout cas je pense bien personnel. […]

Laissons parler Jean-Marc Onkelinx dans son blog
« Ce Stabat Mater est atypique mais ô combien puissant. Il ne s’agit pas ici de donner une vision théologique d’un texte. Il est seulement ressenti.
Composées pour un effectif important de soprano solo, chœur mixte et orchestre, les douze pièces forment un ensemble extrêmement homogène. Poulenc avait beau dire que sa musique naît spontanément, l’œuvre est magnifiquement construite et témoigne d’une maîtrise exceptionnelle. « Le sens de la musique polyphonique est chez moi vraisemblablement inné ».
Loin des dogmes, sa musique va droit au but. Provocante et humoristique, elle est aussi grave et austère. Son « Stabat » est tout simplement humain ]néanmoins empreint de spiritualité[ et magnifique. Il exprime cette émotion qui connaît la souffrance dans ce qu’elle a d’intérieur et de plus profond. Tout y est ; couleur orchestrale, polyphonie à l’ancienne, modernisme des dissonances expressives, rhétorique du mot, visions du temps extérieur et intérieur ».

Quant à la voix de la soprano, c’est la voix de la mère qui répand l’amour universel, chant déchirant s’élevant au-dessus d’une assemblée qui fait vibrer chaque parole. Une certaine vision de la grâce.

Débuté comme une oraison funèbre, le Stabat s’épanouit lentement vers la lumière.

Mozart était le compositeur préféré de Poulenc, aussi comprendra-t-on le choix de la Messe du Couronnement de ce dernier en seconde partie.

Mireille Grizzo, alto

Sources :
- https://www.olyrix.com/
- l’émission de Radio France : Francis Poulenc : 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le compositeur /Par Nathalie Moller, 19 janvier 2018
- La tribune des critiques de disques, France Musique septembre 2020 et août 2022
- https://jmomusique.blog/2008/03/21/stabat-mater-dolorosa/ Blog de Jean-Marc Onkelinx, 21 mars 2008

Si vous voulez en savoir plus sur les tonalités de Francis Poulenc, vous pourrez vous plonger dans la lecture de la thèse de Dominique Arbey, 2011, Francis Poulenc et la musique populaire.

Wolfgang Amadeus Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart, solennel et musical, cela évoque quelques notes de certaines de ses compositions.
Amadeus (aimé de Dieu en latin) fut considéré comme un homme très sociable, élégant, attentif, tendre et raisonnable.

Né le 27 janvier 1756 à Salzbourg en Autriche, il laisse après 35 ans de vie un trésor de musiques comprenant plus de 600 œuvres.
Son père, Léopold, très érudit, ayant deviné très tôt les talents hors du commun d’Amadeus, lui enseigna la culture générale et fit son éducation musicale pendant leurs voyages dans toute l’Europe, rencontrant des compositeurs célèbres, sacrifiant sa propre carrière au seul profit de son fils.
Amadeus acquit ainsi sa maîtrise, sa perfection au service de son génie personnel.
De cela, il gardera admiration et vénération pour son père.

Le 4 août 1782, dans la cathédrale Saint-Etienne de Vienne, Mozart épouse Constanze Weber. Léopold désapprouve ce choix pensant que ce mariage peut détourner son fils de la musique et s’éloigne de lui.
Ils auront 6 enfants ; seuls deux des enfants, Karl Thomas et Franz Xavier Wolfgang, survivent passée la petite enfance.
En novembre 1784, Mozart adhère à la Franc-Maçonnerie, il sera à la fois et en même temps, dignitaire maçon et décoré par le Pape Clément XIV de l'éperon d'or, ce qui pour lui ne représentait aucune contradiction.

La même année, Mozart rencontre Haydn, de 24 ans son aîné : c’est le coup de foudre artistique. Les deux hommes s’admirent réciproquement et se lient d’une amitié sincère et durable, unique dans l’histoire de la musique, au point que Mozart, qui considère Haydn comme son maître, le rebaptise « Papa Haydn » tandis qu’Haydn le qualifie auprès de Léopold, de « plus grand compositeur que je connaisse ». Le Requiem de Mozart sera joué à l’enterrement de Haydn en mai 1809.

Rossini considérait Mozart non comme le plus grand mais comme l’unique.

Si vous cherchez à comprendre Mozart, écoutez donc sa musique.

Pierre Germain, basse

Sources :
- Un regard médical sur MOZART et son historiographie par Lucien R. Karhausen.
- Histoire de W.A. MOZART. Publiée par sa veuve Constance d’après des lettres et des documents originaux. Georg Nikolaus von Nissen.
- Radio France. Le Passé composé, no 5 (mars 2003) Caroline Gohier (Sciences humaines)
- France inter. La preuve par Z. Jean-François Zygel.
- Extraits de la Correspondance complète de W. A. Mozart, édition française et traduction de l'allemand par Geneviève Geffray.
- Gil Pressnitzer. Esprits nomades.
- Philippe Manoury powered by WordPress

Concert de Noël Bach Haendel - Le Pecq - 11 décembre 2022

20221211 Affiche Concert Noel Le Pecq

Dimanche 11 décembre 2022 à 17h00

Eglise Saint-Thibaut - Le Pecq (78)

Chœurs Elisabeth Brasseur
Direction et hautbois solo : Antoine Sébillotte
Orgue : Jean-Paul Imbert
Trompette solo : Matthieu Magnin

Programme

Haendel : "When The Ear Heard Him", extrait de Israël en Egypte - chœur, trompette, hautbois et orgue
Haendel : "The Righteous Shall Be Had", extrait de Israël en Egypte - chœur, trompette, hautbois et orgue
Bach
: Choral "Nun Komm Der Heiden Heiland" - orgue
Tartini : Concerto pour trompette, hautbois et orgue (2 mouvements)
Rameau : La Nuit - chœur
Dubois : Cantilène - Hautbois et orgue
Noël traditionnel (Poitou) : Appelons Nau - chœur, trompette, hautbois et orgue
Noël traditionnel (Antilles) : Oh La Bonne Nouvelle - chœur, trompette, hautbois et orgue
Noël traditionnel (Ukraine) : Nova Radisst Stala - chœur
Adrien Barthe : Le Berger - hautbois et orgue
Haendel : "The Trumpet Shall Sound", extrait du Messie - trompette et orgue
Bach : "Ehre Sei Dir, Gott, Gesungen", extrait de l'Oratorio de Noël - chœur, hautbois, trompette et orgue

Informations pratiques

Dimanche 11 décembre 2022, 17h00

Eglise Saint-Thibaut
58 avenue du Président J. F. Kennedy, 78230 Le Pecq

Entrée et participation libres

AOST Amis des Orgues de Saint-Thibaut
facebook.com/orgue.st.thibaut
orgue-st-thibaut.webnode.fr

Israël en Egypte - Georg Friedrich Haendel - 20 octobre 2022

Jeudi 20 octobre 2022 à 20h45

Eglise Saint Roch - Paris Ier

IsraelEnEgypteOctobre2022

Chœurs Elisabeth Brasseur et Chœur Varenne
Ensemble orchestral Merag
Direction : Antoine Sebillotte, Caroline de Beaudrap
Haute-contre : Gaël Lefèvre
Ténor : Romain Champion

Programme

Israël en Egypte, HWV 54, de Georg Friedrich Haendel

Oratorio en 3 parties :

  • Première Partie : The Lamentation of the Israelites for the Death of Joseph
  • Deuxième Partie : Exodus
  • Troisième Partie : Moses' Song

Informations pratiques

Jeudi 20 octobre 2022, 20h45

Eglise Saint Roch
296 rue Saint Honoré, 75001 Paris
Métro : Pyramides (ligne 14 ou 7) ou Tuileries (ligne 1)
Parking : Saemes Pyramides, 15 rue des Pyramides

Billetterie

Internet : http://www.billetweb.fr/israel-en-egypte-haendel-2

Tarifs :

  • 1ère catégorie (placement numéroté) : 30 € (prévente : 28 €)
  • 2ème catégorie (placement libre) : 25 € (prévente : 23 €)
  • 2ème catégorie - étudiants, chômeurs (placement libre) : 12 € (prévente : 10 €)
  • Gratuit pour les moins de 12 ans (placement libre)

Concert de Noël Bach Haendel - La Madeleine - 18 décembre 2022

20221218 Affiche concert de Noel Madeleine

Dimanche 18 décembre 2022 à 16h00

Les Dimanches Musicaux de la Madeleine

Eglise de la Madeleine - Paris VIIIème

Chœurs Elisabeth Brasseur
Direction et hautbois solo : Antoine Sébillotte
Orgue : Jean-Paul Imbert
Trompette solo : Matthieu Magnin

Programme

Haendel : "When The Ear Heard Him", extrait de Israël en Egypte - chœur, trompette, hautbois et orgue
Haendel : "The Righteous Shall Be Had", extrait de Israël en Egypte - chœur, trompette, hautbois et orgue
Bach
: Choral "Nun Komm Der Heiden Heiland" - orgue
Tartini : Concerto pour trompette, hautbois et orgue (2 mouvements)
Rameau : La Nuit - chœur
Dubois : Cantilène - Hautbois et orgue
Noël traditionnel
(Bretagne) : Chanson Joyeuse de Noël - chœur, trompette, hautbois et orgue
Noël traditionnel (Poitou) : Appelons Nau - chœur, trompette, hautbois et orgue
Noël traditionnel (Antilles) : Oh La Bonne Nouvelle - chœur, trompette, hautbois et orgue
Noël traditionnel (Ukraine) : Nova Radisst Stala - chœur
Adrien Barthe : Le Berger - hautbois et orgue
Haendel : "The Trumpet Shall Sound", extrait du Messie - trompette et orgue
Bach : "Ehre Sei Dir, Gott, Gesungen", extrait de l'Oratorio de Noël - chœur, hautbois, trompette et orgue

Informations pratiques

Dimanche 18 décembre 2022, 16h00

Eglise de la Madeleine
58 Place de la Madeleine, 75008 Paris
Métro Madeleine (lignes 8, 12 et 14)

Entrée libre - Libre participation aux frais

Durée du concert : environ 1h15

Concert présenté par François-Henri Houbart

Les Dimanches Musicaux de la Madeleine
www.concerts-lamadeleine.com

Israël en Egypte - Georg Friedrich Haendel

Jeudi 19 mai 2022 à 20h45

Eglise Saint-Honoré d'Eylau - Paris XVIème

IsraelEnEgypte2

Chœurs Elisabeth Brasseur et Chœur Varenne
Ensemble orchestral Merag
Direction : Antoine Sebillotte, Caroline de Beaudrap
Haute-contre : Gaël Lefèvre
Ténor : Romain Champion

Programme

Israël en Egypte, HWV 54, de Georg Friedrich Haendel

Oratorio en 3 parties :

  • Première Partie : The Lamentation of the Israelites for the Death of Joseph
  • Deuxième Partie : Exodus
  • Troisième Partie : Moses' Song

Informations pratiques

Jeudi 19 mai 2022, 20h45

Eglise Saint-Honoré d'Eylau
66 bis Avenue Raymond Poincaré, 75016 Paris
Métro : Victor Hugo (ligne 2) ou Boissière (ligne 6)
Parkings : Yespark rue Lauriston, Eiffel Parking rue Boissière, Zenpark rue Saint-Didier

Billetterie

Internet : https://www.billetweb.fr/israel-en-egypte
Tarifs :

  • 1ère catégorie (placement numéroté) : 30 € (prévente : 28 €)
  • 2ème catégorie (placement libre) : 25 € (prévente : 23 €)
  • 2ème catégorie - étudiants, chômeurs (placement libre) : 12 € (prévente : 10 €)
  • Gratuit pour les moins de 12 ans (placement libre)
   

2023

16/03/2023 Paris - Stabat Mater Poulenc 

2022

2021

2020

 

2019

 

2018

2017

2016

 

2015